create counter
LES CANDIDATS | LA TRACK #8 | 29.11.17

LES CANDIDATS | LA TRACK #8 | 29.11.17

LES CANDIDATS 
LA TRACK #8

Présentation des DJs

B∆UDZ
B∆UDZ
(Baudouin de Mas Latrie)
C’est influencé par des artistes tel que Purple Disco, que Baudouin de Mas Latrie aka Baudz a commencé à mixer il y a de cela 7 ans. C’est maintenant dans l’objectif de mixer dans les plus grands clubs de la capitale qu’il développe sa technique derrière les platines. Il commence sa compétition le 29 novembre dernier au Panic Room pour la track 8
LINDA HOUSE
LINDA HOUSE
(Linda Marais)
Malgré sa jeune expérience, Linda Marais aka Linda House n’a rien à envié à la concurrence ! Avec un style déjà bien maitrisé, la djette nous fais voyagé autour d’une house groovy quelque part entre deep et nu-disco. C’est avec l’envie de partager mais aussi d’apprendre de cette nouvelle epérience qu’elle débute sa compétition à la track le 29 novembre dernier
MAZIGH
MAZIGH
(Reda Khelfi)
Reda Khelfi aka Mazigh est un disc jockey originaire de la région de Grenoble. C’est avec l’envie de se confronter à un autre public et pour son développement personnel qu’il s’inscrit à l’édition 2018 du LAB Festival. Il commence sa compétition le 29 novembre dernier pour la track avec un style House influencé par ses références tel Laurent Garnier
BIGZY
BIGZY
(Arthur Buigues)
Arthur Buigues aka Bigzy débute sa compétition le 29 novembre dernier derrière les platines du Panic Room. Dans un style Afro House et influencé par des artistes telle Hunee, ce jeune Dj engagé dans l’événementiel associatif et amoureux de musique nous fait voyager entre différents genres de la House dans un set dynamique et entrainant. Un premier passage à la track à découvrir dès maintenant sur notre Soundcloud
MASQUESI
MASQUESI
(Simon Delvoy)
Influencé par des artistes comme Format:B ou encore Chris Lake, Simon Delvoy aka Maquesi débute sa compétition le 29 novembre dernier pour la track derrière les platines du Panic Room. Dans un style House music. C’est pour le partage de sa passion que Maquesi participe au concours avec pourquoi pas à la suite de son concours l’envie de se lancer dans la production.
OLY MC
OLY MC
(Emmanuel Charton)
Avec 20 ans de technique derrière lui, Emmanuel Charton aka Oly Mc se projette désormais dans la création d’un festival de musique électronique. Pour ce faire il continue à développer son réseau et prend plaisir à partager autour de sa musique et son style Chicago House. Pour notre plus grand plaisir, il débute sa compétition le 29 novembre dernier pour la track, derrière les platines du Panic Room

l'Analyse du Jury

” Ambiance au top, les candidats étaient vraiment cool, l’orga aussi, et on a même eu la chance d’avoir un peu de public pour un mercredi soir en hiver, c’est une bonne chose. Le niveau était vraiment très haut. J’ai bien aimé le fait qu’il y est des styles différents, certains très techniques et old school, d’autres plus modernes, des mecs énervés, d’autres plus soulful et balearic, c’était riche en diversité. Pas évident de juger ! Et de choisir qui éliminer surtout. Mais l’expérience était cool ça s’est bien passé. J’ai trouvé ça cool de pouvoir les conseiller sur “joue ce que t’aimes et fais-toi plaisir” au final c’est la meilleure chose à faire. Répondre à leur question comme “doit-on s’adapter à l’horaire etc. », puisque je me suis posé les mêmes questions l’année passée. J’ai l’impression que le niveau augmente à chaque édition, c’est une bonne chose, mais attention à ne pas donner une tribune à des DJ déjà trop expérimentés, ça doit rester une occasion pour des jeunes talents d’acquérir de l’expérience et de l’audience. Sinon j’espère que ça continuera à diffuser de la bonne musique selon les styles de chacun. J’ai été content à chaque fois de rencontrer des gens cools, et qui, pour certains qui sont même devenus des potes ! Tant que la musique restera au centre, que les candidats seront respectés et bien accueillis, je pense qu’y a matière à attirer un public toujours plus aguerri musicalement parlant, et nombreux. Bonne continuation en tout cas et merci ! “

Matthieu Prr (Prream)

SOUND.ON