create counter
LES CANDIDATS | MAKE IT #1 | 28.10.17

LES CANDIDATS | MAKE IT #1 | 28.10.17

LES CANDIDATS
MAKE IT #1

Présentation des DJs

ANT1
ANT1
(Antoine Mouton)
Après un premier passage aux sonorités très minimaliste ajouté à une sélection pointue nous retrouvons Ant1 dans cette première session Make It du 28 octobre au Panic Room, premier 1/4 de finale de cette édition 2018 du LAB Festival. Un nouveau passage très convaincant ou l'artiste à su apporter toute sa maîtrise derrière les platines. Avec plus de 10 ans d’expérience à son actif, Antoine Mouton aka Ant1 a su développer un fort réseau autour de sa musique. Le créateur des soirées « Paris-Toulouse » désormais ancré dans les collectifs Telegraph Records et Terminal B était présent derrière les platines du Panic Room le 11 octobre dernier à la track, pour nous proposer un set house / minimale composée de nombreuses subtilités. A vos écouteurs !
HEYDJI
HEYDJI
(Arnaud Meriem)
Après un premier passage validé lors de la soirée track #2, Heydji était de retour le samedi 28 octobre pour le premier 1/4 de finale - Make It au Panic Room ! Un set encore plus riche que le précédent ou le DJ nous fait voyager entre différents courants de la House. Son ambition : produire ses propres compositions. Pour ce faire, Arnaud Meriem aka Heydji s’inspire d’artistes tel Calippo encore méconnu du grand public et c’est peut-être là sa force comme lui-même le définit : faire « un style un peu différent des autres ». C’est avec cette idée et l’envie de prendre du plaisir qu’il participe au LAB Festival et lance sa compétition le 18 octobre dernier pour la track au Panic Room.
KIRGEN
KIRGEN
(Antoine De Planta)
Kirgen: entre groove, funk, nu-disco et house. Voilà le mélange que nous propose le DJ pour ce nouveau passage maîtrisé derrière les platines du Panic Room le 28 octobre dernier pour la première soirée Make It. Un DJ set qui sent bon l'été à réécouter sur notre SoundCloud. Son concours, Antoine De Planta aka Kirgen le débute le 18 octobre dernier à la track au Panic Room. C’est avec son univers que l’étudiant en école d’ingénieur animé par l’envie d’apprendre et de s’améliorer participe au LAB Festival 2018. Influencé par une House music aux influences disco, il aime proposer de la variété dans ses sets afin de pouvoir toujours surprendre à l’image de ceux qui l’inspirent : Etienne de Crécy ou encore Folamour.
THOJ
THOJ
(Thomas Le Du)
Après un premier passage qui a charmé le jury, Thoj était de retour le 28 octobre dernier pour le deuxième tour de la compétition. Un premier Make It complet au Panic Room ou le DJ a su user de ses qualités de mixage pour convaincre le public se laissant embarquer dans des sonorités vintage aux allures de nu-disco. Anciennement ingénieur dans un cabinet de conseil, Thomas Le Du aka Thoj a décidé de tout quitter en 2016 pour se consacrer pleinement à la musique. Véritable passionné de voyage, il aime transposer ses expériences dans ses mixs afin que s’y dégage une « énergie positive ». Orienté Deep House, c’est avec le sourire et beaucoup d’ambition qu’il a débuté son concours à la track le 11 octobre au Panic Room.
CKS
CKS
(Pierre Herboux)
Après un premier passage assuré par la diversité apportée dans son set, nous retrouvons Cks au deuxième tour de cette compétition pour la soirée Make It du 28 octobre dernier au Panic Room. Un set plus sombre que le précédent mais toujours aussi bien réalisé dans une ambiance survoltée ! C’est en tant que passionné de musique électronique et notamment de House music que Pierre Herboux aka Cks se lance dans la compétition le 18 octobre dernier. Son festival il l’imagine avec de nombreuses rencontres et pour y découvrir de nouveaux sons car ce que recherche Cks dans ses sets c’est avant tout une diversité ! C’est sur des influences Tech House qu’il choisit de réaliser son premier passage à la track au Panic Room.
ILIVOR
ILIVOR
(Olivier De Rémacle)
Ilivor était de retour samedi 28 octobre pour un deuxième voyage ou le DJ s'est livré dans une performance live de haute voltige, alternant les rythmes et sonorités dans un set maîtrisé jusqu'au bout des doigts ! Son envie : « diffuser de bonnes ondes ! » C’est pour partager que Olivier de Rémacle aka Ilivor participe au LAB édition 2018. Cet amoureux de la Techno, tend à nous faire partager une véritable expérience sensorielle renforcée par une performance délivrée en live pour le moins captivante ! A découvrir dès maintenant sur notre SoundCloud !
SENIOR JOHNSON
SENIOR JOHNSON
(Alex Johnson)
Il était le premier à ouvrir le bal de cette grande soirée Make It - deuxième tour et 1/4 de finale du LAB Festival 2018 et le moins que l'on puisse dire c'est que le DJ n'était pas venu pour faire dans la dentelle avec une house assumée qui à su donner le ton de cette soirée. C’est en passionné de musique qu’Alex Johnson aka Senior Johnson débute sa compétition le 11 octobre dernier à la track. Cet expérimenté de la scène, prend plaisir à choisir minutieusement ses tracks pour proposer à son public des sets rythmés pointus aux influences House / Tech House.

l'Analyse du Jury

“J’ai pris plaisir à participer à cette soirée ou j’ai trouvé qu’il y avait vraiment une good vibe avec une organisation au top. Bien qu’un peu déçu du niveau de certains candidats je trouve que le festival est vraiment sur une très bonne évolution, on en entend vraiment parler partout.”

“Si j’avais une suggestion à faire, ce serait de sélectionner moins d’artistes au début du concours afin de s’assurer de conserver une haute image de la compétition, je remercie encore le LAB pour son accueil cela fait plaisir de revenir sur une soirée de ce type que ce soit en tant que jury que DJ. L’initiative est top donc keep going !”

Simo Cheqrouni (SIMO)

Une très bonne ambiance entre l’équipe organisatrice qui veille au grain et les DJ en ébullition ! J’ai été impressionné par l’éclectisme de la sélection. On sent qu’ils veulent défendre leur biscuit ! Le LAB j’adore parce que je trouve ça tellement positif que l’on donne l’opportunité à des talents de s’exprimer. C’est finalement un passage obligé que d’être jugé et le LAB permet de voir s’il y a adhésion du public ou pas, ce qui permet de développer et de préciser son identité musicale ou au contraire de ne pas s’obstiner, il est aussi important qu’il s’adapte aux horaires et au public ce qui peut s’avérer complexe pour le premier qui passe, il faudrait ainsi trouver une solution pour faire venir du public un peu plus tôt.

Colas Aura & Ruben Levy (Radio VL.)